Optimiser ses gains grâce à l’analyse de cotes de vos paris sportifs

Conseils
Le 18/12/2020 à 14h15
Par Thibault

Que vous soyez parieur débutant ou confirmé, l’analyse des cotes est primordiale pour quiconque souhaite se lancer dans les paris sportifs.

Mais revenons-en tout d’abord aux fondamentaux.

analyse cotes paris sportif

Qu’est-ce qu’une cote ?

Implicitement une cote est la probabilité de réussite d’un évènement. Cette probabilité se calcule en prenant l’inverse de la cote.

Ainsi, une cote égale à 2 signifie que l’évènement a théoriquement 50% de chance de se produire (1/2 = 0,5). Ce qui signifie qu’en misant 10€ sur une cote d’une valeur de 2,0 nous avons en théorie 50% de chance de faire un gain de 20€ (10€ x 2,0 = 20€) et par conséquent un bénéfice de 10€ (bénéfice = gain – mise = 20€ – 10€ = 10€).

Il reste toutefois à prendre en compte la marge du bookmaker car ce dernier retire de manière transparente pour le parieur, un pourcentage de la cote afin de s’assurer des gains quelque soit l’issue du match.

En reprenant notre cote de 2,0 et en considérant que le bookmaker a une marge de 10% sur cette cote, la probabilité de réussite n’est pas de 50% mais de 45,5% (1 / (cote + marge x cote)) = 1 / (2 + 0,1 x 2) = 1 / 2,2 = 0.455).

Comment calculer la marge d’un bookmaker ?

Même si les écarts de cotes entre bookmakers peuvent paraitre faibles sur un pari, ces différences se feront inévitablement ressentir sur votre bilan à long terme, faisant même parfois passer un parieur de gagnant à perdant et inversement.

Bien avant de placer votre pari sur telle ou telle issue d’un match, la marge du bookmaker est l’aspect primordial à contrôler avant toute chose.

Pour calculer cette marge, il faut se poser la question suivante : quelle est la probabilité de réussite des issues d’un pari ?

Prenons un exemple concret avec le match Nice – Lyon.

Sur le pari 1N2, les cotes sont les suivantes 1 / N / 2 = 5,6 / 4,30 / 1,57.

Comme vu précédemment, les cotes étant l’inverse de la probabilité de réussite d’un évènement, cela signifie que :

  • la victoire de Nice est estimée par le bookmaker à 18% de réussite (1/5,6 = 0,18)
  • le match nul à 23,3% (1/4,3 = 0,233)
  • la victoire de Lyon à 63,7% (1/1,57 = 0,637)

Mais en y regardant de plus près, mathématiquement cela pose en problème car la somme des probabilités de chaque issue est supérieure à 100%.
En effet, 18% + 23,3% + 63,7%= 105%.

Et bien cette différence, c’est justement la marge du bookmaker qui est ici de 5%.

Concrètement le bookmaker baisse volontairement les cotes afin de s’assurer une marge pour être gagnant quel que soit le résultat du match (comme le zéro de roulette pour les joueurs de casino). En d’autres termes le parieur, s’il gagne son pari, aura des gains 5% moins importants que s’il avait parié sur des cotes dont la somme des inverses est égale à 100% (probabilité réelle du match).

A présent comment optimiser ses gains?

Note : Le paragraphe qui suit ne s’applique qu’aux joueurs jouant sur des opérateurs français, les bookmakers « .com » (hors ARJEL – Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) offrant des cotes globalement plus intéressantes avec une marge réduite.

Imaginons que nous souhaitons miser sur un seul des deux matchs suivants et donc sélectionner 1 seul match sur lequel parier :

Match 1 : Crotone – Spezia => Nous estimons que Crotone l’emporte à domicile.

Match 2 : Torino – Udinese => Nous pensons que l’Udinese l’emporte à l’extérieur.


Etape 1 : Comparaison entre Bookmakers

La première chose à faire est d’analyser l’offre proposée sur ces paris par les différents bookmakers.

Pour cela il existe des comparateurs de cotes en ligne qui comme leurs noms l’indique, comparent les cotes des différents bookmakers – un parieur recherchant toujours la cote la plus élevée pour maximiser ses gains.

En utilisant le comparateur de cotes, voici les valeurs des cotes présentes sur le marché pour ces deux matchs :

analyse de cotes en paris sportifs
Illustration issue du site : https://www.site-de-paris-sportifs.com

Pour le match Crotone – Spezia, où l’on suppose que Crotone va l’emporter, on a tout intérêt à miser chez le bookmaker Winamax qui propose une cote à 2,5 pour Crotone contre 2.4 chez l’opérateur Unibet par exemple.
En effet avec une mise de 100€, en cas de pari gagnant, sur ce pari, le manque à gagner serait de 10€ si nous parions chez Unibet au lieu de Winamax.

De la même manière sur le match Torino – Udinese où l’on estime que l’Udinese gagne à l’extérieur, c’est cette fois VBET qui propose la meilleure cote avec une cote à 2.52 tandis que Unibet propose une cote à 2.35 par exemple.
Soit un manque à gagner de 17€ si ce pari est gagnant et que l’on place notre mise chez l’opérateur Unibet à la place de VBET.

Concrètement, il faut être inscrit sur plusieurs bookmakers pour profiter de la meilleure cote.


Etape 2 : Calculs de Marges

Ensuite il s’agit de calculer la marge prise par les bookmakers en considérant les meilleures cotes pour chaque issue.

Pour le match Crotone – Spezia :
Cote Victoire Crotone la plus élevée, proposée par Winamax à 2,5.
Cote Match Nul la plus élevée, proposée par Unibet à 3,35.
Cote Victoire Spezia la plus élevée, proposée par Unibet à 2,70.

On en déduit alors la marge globale : [1/2,5 + 1/3,35 + 1/2,70]-1= 6,89%
Ce qui se traduit par une marge de 6,89% pour le match Crotone – Spezia.

De la même manière, on calcule la marge globale pour le match Torino – Udinese.
(1/2,82+1/3,28+1/2,52)-1= 4,73% Soit une marge de 4,73% pour le match Torino – Udinese.


Etape 3 : Choix du Match sur lequel parier

Avec ces éléments, on constate que le match avec la marge la plus réduite est celui du Torino – Udinese.

Par conséquent en se basant strictement sur les cotes, le bon choix pour maximiser ses gains est de parier sur le match Torino – Udinese et sur le Bookmaker VBET puisque nous avons estimé que le match finirait par la victoire de Udinese.

Cela peut paraitre négligeable sur un pari mais sur une centaine de paris ou sur des combinés, le ressenti peut-être conséquent.
En effet un parieur qui réalise un bénéfice annuel de 2000€ en pariant sur des paris avec une marge de 10%, aurait fait un bénéfice de 100€ supplémentaire en pariant sur des matchs avec une marge de 5%.

Conclusion et Tips Complémentaires de la Team Betivore

  • Pour éviter d’avoir des marges importantes, il est déconseillé de parier sur des matchs « exotiques » peu médiatisés, dont les marges pratiquées peuvent être supérieures à 15%, et privilégier les grands championnats ou grands évènements internationaux (Coupe du monde, Euro, C1,…)
  • Il est préférable de parier au plus tôt dans les 48h avant le début d’une rencontre. Car ce sont là où les cotes sont les plus élevées. En effet les bookmakers ayant plus d’infos sur la forme des joueurs, les absents, etc. ; l’estimation du résultat étant plus certain, leurs marges sont réduites et par conséquent les cotes plus élevées.
  • Il est conseillé de parier sur le 1N2 qui sont les paris « vitrines » des bookmakers afin d’attirer de nouveaux parieurs. Par conséquent, la concurrence oblige les bookmakers à proposer la meilleure cote.
  • En effet en ARJEL, la marge prise sur un paris 1N2 d’un grand championnat est en général de 3% à 7% alors qu’elle est en moyenne de 15% sur les Under/Over !!
  • De manière générale, privilégiez des marges autour de 5% ou moins afin de maximiser vos gains.
Partager :
4 commentaires
  1. Xavier dit :

    Salut!

    Super article bien complet avec des conseils de qualité !
    Je me pose néanmoins une question.. Peut on déduire la marge d’un paris long terme du genre Paris gagné la L1 côté a 1,12?

  2. Salut Xavier !

    Le principe est le même que pour les paris 1N2, il faut prendre en considération toutes les issues.
    Soit faire la somme des inverses des cotes des 20 équipes en course pour le titre de L1.

  3. Salut Xavier,

    En prenant les cotes suivantes sur Winamax pour les vainqueurs de la L1, je trouve 10% de marge et non 50% qui est en effet énorme.

    PSG: 1,2
    OL: 8
    Lille: 15
    OM: 30
    Rennes : 75
    Monaco : 100
    Mtp: 100
    Lens:250
    Nice: 250
    Angers: 500

    Pas la peine de prendre les autres cotes car elles sont négligeables pour le calcul de marge vu leurs valeurs 🙂

Laisser votre commentaire

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close