Vers une ouverture du marché des jeux en ligne en France ?

News
Le 26/09/2017 à 17h34
Par Alexis

Une superbe nouvelle est tombée la semaine dernière : le gouvernement envisage d’alléger la réglementation pour booster le secteur des jeux en ligne. Ce processus, qui devrait tout de même prendre 1 an, pourrait avoir de nombreuses conséquences (positives). De plus, le gouvernement réfléchit aussi à trouver un moyen d’étoffer l’offre de jeux en ligne. On a déjà hâte !

 

ouverture marché jeux en ligne

 

Assouplissement de la réglementation

En France, le marché des jeux en ligne est soumis à une lourde fiscalité, ce qui nuit au développement du secteur. Par exemple, l’Etat prélève aujourd’hui 9% sur les prises de jeu des joueurs (mises). Pour les sociétés de jeux tels que Betclic, PMU ou encore Winamax, cela équivaut à un taux d’imposition de 50% sur leur chiffre d’affaires ! C’est assez colossal, et cela explique pourquoi les opérateurs en France prennent moins de risques concernant les cotes pour se garantir un minimum de profits.

En assouplissant la réglementation et en allégeant la fiscalité qui pèse sur les sociétés, le gouvernement souhaite dynamiser le secteur des jeux en ligne et attirer les investisseurs. Cette mesure impliquerait beaucoup de choses positives (pour tout le monde).

 

Les conséquences d’une telle mesure

Une fiscalité plus souple aurait donc pour but d’attirer des investisseurs mais également des nouveaux acteurs ! Ainsi, nous pourrions voir débarquer en France des opérateurs tels que Pinnacle, Ladbrokes ou encore William Hill. En réduisant par exemple le taux d’imposition à 20 à 30%, le marché des jeux en ligne se développerait de manière considérable. A savoir que les taxes oscillent entre 15% et 20% en Grande-Bretagne, en Espagne ou en Italie.

Par conséquent, une telle baisse des prélèvements permettrait aux opérateurs de jeux en ligne de proposer des cotes plus élevées et donc d’attirer de nombreux parieurs. L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL) vote pour cet assouplissement de la fiscalité pour rapatrier les joueurs français partis sur les sites étrangers. Il y aurait environ 800 000 joueurs dans ce cas-là, ce qui représente ainsi un gros manque à gagner.

 

Elargissement de l’offre de jeux

Dans les mois à venir, le gouvernement va étudier un élargissement possible de l’offre de jeux proposée en France. Cela concernerait en majeure partie les paris sportifs mais également les jeux de casino qui sont interdits sur notre territoire. Beaucoup de joueurs se tournent ainsi vers les sites étrangers pour jouer au casino. Il est estimé qu’environ 500 000 joueurs de casino en ligne pourraient être rapatriés sur le marché français. Cela permettrait entre autres de récupérer 600 millions d’euros de chiffre d’affaires + les taxes associées.

De plus, Bercy souhaiterait aller encore plus loin en augmentant le « taux de retour aux joueurs » (gains retournés aux joueurs) pour les inciter à jouer davantage, ce qui aurait pour conséquence de dynamiser le marché. Actuellement, ce taux est de 85% en France contre 90% chez nos voisins européens… La seule problématique qui se pose : comment faire pour ne pas favoriser l’addiction au jeu ? C’est au gouvernement de trouver la solution.

 

Si vous souhaitez avoir plus d’infos sur le sujet, n’hésitez pas à consulter le site Bfmtv.com.

Partager :
3 commentaires
Laisser votre commentaire

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close